File Quels sont les principaux organes de la Convention sur la Diversité Biologique?

Contributor Boubacar Boureima
Geographical coverage Global,
Keywords CHM,CBD,Point Focal,COP,
Release date 29/06/2012
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type

La COP?

COP signifie " Conférence des Parties ". C'est l'autorité suprême de la Convention qui réunit les représentants de toutes les Parties de la Convention, ainsi que des observateurs, telles les agences des Nations Unies et les organisations internationales et non gouvernementales.

Sa fonction est de diriger et superviser le processus entier de mise en œuvre et de développement de la Convention. La Conférence des Parties étudie les progrès réalisés et établit des plans de travail pour des actions ultérieures. La COP peut également proposer des amendements à la Convention et travailler en collaboration avec d'autres opérations et traités internationaux.

La Conférence des Parties se réunit régulièrement pour discuter de problèmes importants. Huit conférences ont déjà eu lieu, la dernière s’étant déroulée au Brésil en 2006. La neuvième conférence se tiendra en Allemagne en 2008 et la dixième COP s'était tenue à Nagoya (Japon) en 2010.

Le SBSTTA ?

Le SBSTTA (Subsidiary Body on Scientific, Technical and Technological Advice) est l'Organe Subsidiaire chargé des Avis Scientifiques, Techniques et Technologiques (OSASTT). Ce comité est composé d'experts des Parties contractantes et d'observateurs des agences des Nations Unies et organisations internationales et non gouvernementales. Son but principal est de fournir des conseils et recommandations au point du vue scientifique, technique et technologique.

L'Organe subsidiaire agit sous l'autorité de la Conférence des Parties et doit, en conséquence, se conformer aux instructions adoptées par celle-ci.

Plus d’informations sont fournies sur le site web du Secrétariat de la Convention, sous la rubrique Subsidiary Body on Scientific, Technical and Technological Advice.

Le Centre d'échange d'Information?

Le Centre d'échange d'information (CHM) pour la Convention sur la Diversité Biologique est un instrument destiné à faciliter les échanges d'informations scientifiques, techniques et technologiques en vue de réaliser les objectifs de la Convention.

Le Centre d’échange opère principalement, mais pas exclusivement, via Internet. Il est conçu comme un réseau décentralisé de distribution, développé et dirigé par le Secrétariat de la Convention, les Points Focaux Nationaux et Thématiques et les autres acteurs en matière de biodiversité.

Le Centre d'Echange d'information du Niger (CHM-Niger) est la composante nigérienne de ce réseau mondial. Son rôle est non seulement de permettre une diffusion aisée des informations auprès des acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la Convention au Niger et de par le monde, mais aussi de partager ses informations avec tout un chacun intéressé par les problèmes soulevés par la CDB. Le portail web central du CHM est géré par le Secrétariat de la CDB.

Un Point Focal National?

Chaque partie contractante désigne un « Point Focal National ». Celui-ci veille à la bonne circulation des informations officielles ayant trait à la Convention et stimule toutes les activités en rapport avec la Convention au niveau national.

Le Point Focal est chargé de transmettre les informations émanant du Secrétariat de la CDB vers les autorités gouvernementales, et inversement, de rendre compte à la Conférence des Parties de la manière dont son pays atteint les objectifs de la Convention.