PDF Stratégie de Développement de la Pêche et de l'Aquaculture

Download Stratégie Pêche et Aquaculture.pdf ( 76 MB)
View Open in browser
Upload date 20 Nov 2014
Contributor Boubacar Boureima
Geographical coverage Niger,
Release date 22/08/2012
All versions
# File name Contributor Upload date Size Content type
1 Stratégie Pêche et Aquaculture.pdf (current) 20 Nov 2014 76 MB application/pdf
1 French/Belgium Stratégie Pêche et Aquaculture.pdf (current) 20 Nov 2014 76 MB application/pdf

Le secteur de la pêche et de l’aquaculture de part le monde a été jusqu’à une date récente très peu pris en compte dans les politiques et plans de développement socioéconomique. Au Niger, cet état de fait a été exacerbé par la récurrence des aléas climatiques (sécheresses, érosions) ayant amenuisé les ressources en eau de surface et les stocks de poisson au fil du temps. Il en est résulté la non visibilité et lisibilité de la filière dans le développement socioéconomique et par conséquent sa marginalisation, en dépit de sa contribution financière et son rôle non négligeable dans l’amélioration des conditions de vie des populations rurales et urbaines.

L’analyse de l’évolution du cadre institutionnel et juridique de la pêche et de l’aquaculture, de l’indépendance à nos jours, fait apparaître les insuffisances suivantes :

- Absence d’institutions publiques spécifiques et autonomes de gestion du secteur à tous les niveaux ;

- Insuffisance de moyens humains, techniques et financiers sur les plans quantitatif et qualitatif ;

- Insuffisance des lois et règlements régissant le secteur relativement à la non prise en compte de la participation des communautés de pêche dans la gestion des ressources halieutiques ;

- Faiblesse des structures, des acteurs du secteur et des structures de la société civile (ONGs) d’encadrement des communautés de pêche. ;

- Faible prise en compte du genre.

Le faible accès des communautés de pêche aux services sociaux de base et le faible financement de la pêche et de l’aquaculture peuvent s’expliquer en partie par l’insuffisance de relations de collaboration ou de partenariat entre ces communautés et les institutions d’appui/conseil (ONGs nationales et internationales, projets, IMF, institutions de la coopération décentralisée etc.). Cette contrainte peut être levée car le secteur présente d’énormes potentialités à exploiter. Le développement de la pêche et de l’aquaculture est une opportunité pouvant contribuer significativement à la mise en place effective des processus de développement local et de la décentralisation contrariée en effet par la faiblesse, voire l’absence de fonds d’investissement endogènes à travers leur prise en compte accrue dans les plans et programmes de développement communaux et régionaux. Il permet aussi d’améliorer l’intégration des communautés de pêche dans les prises de décisions à la base. Face à cette problématique, il ressort du plan d’action du programme 3 de la SDR (sous programme 3.1) de l’élaboration de stratégies pour toutes les filières dont la pêche et l’aquaculture.

La présente stratégie cadre avec cette logique générale de mise en œuvre de la SDR. Elle définit les nouvelles orientations concernant la pêche et l’aquaculture et constitue le cadre unique de référence dans ce domaine. Sa mise en œuvre sera assurée à travers le sous programme pêche aquaculture, qui est intégrée dans le plan d’action à moyen terme (PAMT) 2006-2011 qui a fait l’objet d’une consultation sectorielle sur l’environnement et la lutte contre la désertification en novembre 2005.