• baobab.jpg
  • giraffe.jpg
  • kids.jpg
  • vache
  • buffles
  • roullier
  • chacal
  • fleur
  • cobes-femelles
  • martin_pecheur
  • dromadaire
  • hippotrague
  • oiseau
  • riviere

Calendrier des evenements au Niger

« December 2014 »
Mo Tu We Th Fr Sa Su
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Commission Technique sur la Diversité Biologique (CTDB)

Commission Technique sur la Diversité Biologique (CTDB)

 

 

Décennie des Nations Unies pour la Biodiversité

Meetings and events Syndication (XML)

  • Naaya Event Session de renforcement des capacités des gestionnaires du CHM Niger sur la conception du squelette du site du "Système d’information sur la Biodiversité du Niger" et l’introduction des données.

     La diversité biologique désigne la diversité de vie sur la terre, qu’il s’agisse des végétaux, des animaux, des microorganismes ou des écosystèmes. Suite aux constats fait par  la Communauté Internationale relativement à la perte de cette diversité biologique, pourtant indispensable à la survie de l’humanité, qu’il a été décidé l’adoption, en juin 1992 lors de la  Conférence de Rio de Janeiro sur l’environnement et le développement, d’une Convention sur la Diversité Biologique (CDB). Le Niger a signé et ratifié  la Convention sur la Diversité Biologique, respectivement le 11 juin 1992 et le 25 juillet 1995.

    La CDB vise trois objectifs à savoir : i) la conservation de la diversité biologique, ii) son utilisation durable et iii) le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques. L’information et la sensibilisation jouent un rôle primordial dans la mise en œuvre de cette convention. C’est ainsi qu’il a été créée un Centre d’Echange d’Information sur la biodiversité (CHM).

    La création d’un système d’information sur la biodiversité, associée au Centre d’échange d’information (CHM), s’inscrit dans la continuité du développement de ce dernier pour faciliter l’accès rapide aux différentes données sur une espèce donnée.

    Ce système d’information a pour entre autres objectifs l’aide à la décision,  le transfert de la connaissance scientifique au public, à la communauté scientifique et au sein de la sphère décisionnelle. Cette plateforme s’adresse donc à plusieurs profils d’utilisateurs.

    Les objectifs phares d’un système d’information cible se résument en :

    1. La constitution d’une base de données unifiée
    2. des espèces de la biodiversité nationale, où
    3. les espèces et leurs milieux seront décrits de
    4. la façon la plus complète et la plus rationnelle possible.

    La recherche multicritère d’une espèce ou d’un groupe d’espèces de la base de données afin d’afficher, d’extraire ou d’imprimer toutes les données alphanumériques ou spatiales disponibles, se rapportant à cette sélection.
     La production d'informations pouvant faciliter l'élaboration des rapports nationaux sur la biodiversité.

    L’inventaire des espèces et systématique.

    Informations spatiales et SIG


    02/11/2014, Niamey
  • Naaya Event Première réunion de la Conférence des Parties siégeant en tant que réunion des Parties au Protocole de Nagoya sur l'Accès et le Partage des Avantages (APA), 13 - 17 October 2014 - Pyeongchang, République de Corée

    La Première réunion de la Conférence des Parties siégeant en tant que réunion des Parties au Protocole de Nagoya sur l'Accès et le Partage des Avantages (APA), se tiendra du 13 au17 October 2014, à Pyeongchang en République de Corée du Sud. Cette COPMOP ABS 1 sera l'occasion d'eaxminer les projets de décisions sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation, à sa première réunion (COP/MOP 1). Ces projets de décisions sont organisés suivant l’ordre du jour provisoire de la réunion et les annotations à celui-ci (UNEP/CBD/NP/COP-MOP/1/1 et UNEP/CBD/NP/COP-MOP/1/1/add.1).


    13/10/2014,
  • Naaya Event Première réunion de la Conférence des Parties siégeant en tant que réunion des Parties au Protocole de Nagoya sur l'Accès et le Partage des Avantages (APA), 13 - 17 October 2014 - Pyeongchang, République de Corée

    La Première réunion de la Conférence des Parties siégeant en tant que réunion des Parties au Protocole de Nagoya sur l'Accès et le Partage des Avantages (APA), se tiendra du 13 au17 October 2014, à Pyeongchang en République de Corée du Sud. Cette COPMOP ABS 1 sera l'occasion d'eaxminer les projets de décisions sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation, à sa première réunion (COP/MOP 1). Ces projets de décisions sont organisés suivant l’ordre du jour provisoire de la réunion et les annotations à celui-ci (UNEP/CBD/NP/COP-MOP/1/1 et UNEP/CBD/NP/COP-MOP/1/1/add.1).


    13/10/2014,
  • Naaya Event Session de renforcement des capacités sur le Centre d'échange d'information APA, 12 October 2014 - Pyeongchang, République de Corée

    Suivant la récommandation du Comité Inter Gouvernemental sur le Protocole de Nagoya et la Conférence des Parties, le Secrétaire Exécutif a continué le processus de mise en oeuvre de la phase pilote du Centre d'Echange d'Information APA.

    Disposer d'un centre d'échange d'information pleinement opérationel qui prend en compte les informations nationales est essentiel pour la mise en oeuvre du protocole de Nagoya et contribuera significativement à atteindre le but 16 d'Aichi "D'ici 2015, le protocole de Nagoya entre en vigueur et est opérationel en adéquation avec la législation nationale."


    12/10/2014,
  • Naaya Event Réunion de coordination Africaine de la première réunion de la Conférence des Parties servant de réunion des Parties au Protocole de Nagoya sur l’Accès et le Partage des Avantages (COP-MOP1) 11 octobre 2014 Pyeongchang (République de Corée)

    Il convient de noter que le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages (APA) découlant de leur utilisation relatif à la Convention sur la diversité biologique (CDB) a reçu le nombre de ratifications requis pour entrer dans la vigueur. Après sa ratification par 51 Parties le Protocole de Nagoya entrera en vigueur le 12 octobre 2014. Par conséquent, conformément à l’article 26 (4) du Protocole, la première réunion de la Conférence des Parties siégeant en tant que réunion des Parties au Protocole de Nagoya (CdP/RdP1) aura lieu parallèlement à la douzième réunion de la Conférence des Parties à la Convention (CdP12). La CdP/RdP1 aura donc lieu du 13 au 17 octobre 2014 à Pyongyang (République de Corée).

    Le Département des Ressources humaines des Sciences et de la Technologie de la Commission de l’Union africaine, travaille entre autres, sur la coordination des APA et a organisé la réunion de coordination du Groupe africain en préparation à la CdP/RdP1 le 11 octobre 2014.

    POINTS 1 ET 4 : Ouverture de la réunion et organisation du travail

    POINT 3 : Adoption du règlement intérieur des réunions de la CdP-RdP du Protocole de Nagoya

    POINT 8 : Centre d’échange sur l’accès et le partage des avantages et échange d’informations (article 14)

    POINT 9 : Suivi et établissement des rapports (article 29)

    POINT 10. Procédures et mécanismes institutionnels de coopération propres à encourager le respect des dispositions du Protocole et à traiter les cas de non-respect, y compris des procédures et des mécanismes de conseil ou d’appui, le cas échéant (article 30)

    POINT 12 : Orientations sur le mécanisme de financement (article 25)

    POINT 13 : Orientations sur la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre du Protocole de Nagoya

    POINT 15 : Programme et budget pour l’exercice biennal après l’entrée en vigueur du Protocole de Nagoya.

    POINT 16 : Amélioration de l’efficacité des structures et des processus au titre de la Convention et de ses Protocoles

    POINT 17 : Mesures propres à favoriser la création de capacités et le renforcement des capacités, ainsi que le renforcement des ressources humaines et des capacités institutionnelles dans les Parties qui sont des pays en développement et dont les économies sont en transition en tenant en compte les besoins identifiés par les Parties concernées pour la mise en œuvre du Protocole (article 22)

    POINT 18 : Mesures de sensibilisation à l’importance des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles associées aux ressources génétiques (article 21)

    POINT 19 : Nécessité et modalités d’un mécanisme multilatéral mondial de partage des avantages (article 10)

     


    11/10/2014, Alpensia conference Hall

30 dernieres ajouts RSS Feed RSS Feed

Upcoming events Syndication (XML)